Conférence Geneviève HERY-ARNAUD, MCU-PH LUBEM PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 31 Mai 2013 18:02
Conférence Geneviève HERY-ARNAUD, MCU-PH LUBEM

Microbiote et Homme, je t'aime moi non plus. Le modèle mucoviscidose

EA 382 LUBEM - UBO
Unité de Bactériologie - CHRU Brest/Cavale Blanche

Vendredi 31 mai 2013
12h30/13h45

Amphi 2 - Faculté de Médecine, 22 av. Camille Desmoulins - Brest

L’écologie se décline dans tous les domaines, y compris en médecine et plus particulièrement en microbiologie. Le corps humain peut en effet être vu comme un ensemble d’écosystèmes (digestif, cutané, vaginal, buccal, …) selon le site anatomique étudié et la population de micro-organismes (appelée microbiote) qui le colonise.

Les techniques de séquençage haut débit offrent à présent des possibilités d’étude approfondie des microbiotes et de leur implication bénéfique ou délétère chez l’Homme. L’étude des microbiotes chez l’Homme et notamment du microbiote intestinal a permis de comprendre le rôle bénéfique des bactéries colonisant l’organisme humain, mais également d’apporter de nouvelles hypothèses physiopathologiques sur des maladies courantes comme le diabète ou l’obésité. Si le microbiote intestinal est le mieux décrit et fait l’objet de nombreuses recherches, d’autres viennent seulement d’être découverts ; c’est le cas du microbiote pulmonaire. On sait désormais que l’épithélium pulmonaire n’est pas stérile même chez un individu sain et qu’il recèle une certaine biodiversité.

Chez les patients atteints de mucoviscidose, cette biodiversité atteint une complexité sans pareil dont le décryptage est nécessaire afin i) de mieux comprendre la genèse de l’infection pulmonaire qui est responsable de la morbi/mortalité et de la diminution de l’espérance de vie de ces patients ii) de proposer de nouvelles stratégies de traitement. Ce sont ces objectifs qui sont actuellement poursuivis au sein de notre équipe, le LUBEM.

Après avoir présenté l’écosystème bronchopulmonaire dans la mucoviscidose, la pathologie infectieuse et les principaux pathogènes en cause, nous expliquerons la stratégie expérimentale basée sur l’analyse longitudinale du microbiote chez une cohorte de patients, les résultats de l’équipe et les perspectives de développement thérapeutique sous-jacents.

 
UBOCHU Brest CNRS Inserm EFS
Ifremer ENIB Telecom Bretagne