Conférence Laurent CORCOS, DR INSERM 1078 PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 05 Novembre 2012 15:34
conférence Laurent CORCOS, DR INSERM 1078

La transcription des gènes et l'épissage des ARN : le couplage est la règle

UMR 1078 INSERM
Equipe ECLA
UFR Médecine - UBO

Vendredi 5 octobre 2012
12h45/13h45

Amphi 3 - Faculté de Médecine, 22 av. Camille Desmoulins - Brest

La transcription des gènes et l’épissage des ARN :

le couplage est la règle

La transcription (la synthèse des ARN) et l’épissage (l’excision des introns et la fusion des exons) des gènes sont des phénomènes couplés, à la fois dans le temps et dans l’espace. En effet, pour des gènes de très grande longueur (plusieurs centaines de kilobases), il faudrait à l’ARN polymérase plus d’un jour pour en assurer la transcription, que devraient suivre les évènements d’épissage. Les délais ainsi imposés seraient incompatibles avec les besoins cellulaires qui s’expriment sur des échelles de temps très inférieures ; d’où l’hypothèse et les démonstrations de l’existence d’un couplage entre les deux types d’évènements. Depuis plusieurs années, un ensemble de mécanismes moléculaires, à l’origine de ce couplage, ont été mis en évidence. Ainsi, si l’épissage des ARN pré-messagers dépend largement de la fixation séquentielle et coordonnée de protéines sur l’ARN, tous les évènements de maturation des ARN pré-messagers (ajout de la coiffe, épissage, clivage et polyadénylation) sont bien couplés de manière spatiale et temporelle avec la transcription. Une des conséquences de ce couplage est qu’une variation de l’activité de transcription peut influencer l’épissage, et en particulier l’épissage alternatif de certains exons. Nous présenterons deux exemples, obtenus dans notre équipe, des modalités de ce couplage entre transcription et épissage, et des conséquences pour la physiologie cellulaire.

Mise à jour le Lundi, 05 Novembre 2012 14:37
 
UBOCHU Brest CNRS Inserm EFS
Ifremer ENIB Telecom Bretagne