Conférence Pr Brice FELDEN, Directeur UMR INSERM U835 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 16 Novembre 2011 00:00
Conférence Pr Brice FELDEN, Directeur UMR INSERM U835

Implication des ARN régulateurs dans la virulence bactérienne

UPRES EA 2311
Université de Rennes 1

Vendredi 18 novembre 2011
12h30/13h45

Amphi 3 - Faculté de Médecine, 22 av. Camille Desmoulins - Brest

Le Staphylocoque doré (Staphylococcus aureus) est une bactérie à Gram positif qui fait partie de la flore bactérienne du nez, du périnée et de la peau. Si environ un cinquième de la population humaine en est porteur sain à long terme, ce commensal est aussi un redoutable pathogène opportuniste générant intoxications alimentaires et maladies allant d’infections cutanées à des septicémies mortelles. S. aureus est une cause majeure d’infections nosocomiales et l’émergence de souches résistantes à diverses classes d’antibiotiques constitue un problème préoccupant de santé publique. Notre unité de recherche étudie les fonctions et structures d’un sous-ensemble d’acides ribonucléiques (ARN) exprimés par différentes souches cliniques de Staphylocoques dorés (S. dorés), avec une attention particulière quant à leurs rôles dans le pouvoir infectieux de ce pathogène humain. La capacité des bactéries à utiliser les ARN afin de modifier rapidement l’expression de gènes cibles, dont des facteurs de virulence, en réponse à des variations environnementales, et de survivre dans leurs hôtes, est un concept novateur. Le RNome (ensemble des ARN non conventionnels) exprimés par les S. dorés a été récemment caractérisé et confère un niveau de complexité additionnel dans les régulations de l’expression des gènes. Notre approche méthodologique est incrémentale et multidisciplinaire. Nous utilisons des outils génétiques, biochimiques, structuraux, microbiologiques ainsi que des modèles cellulaires et animaux d’infections staphylococciques. Les objectifs sont de comprendre comment ces ARN s’intègrent dans les réseaux multiples de régulations de l’expression des gènes au cours de l’adaptation à des changements environnementaux, en particulier lors de l’infection. Au laboratoire, nous venons récemment de mettre en évidence l’essentialité de plusieurs acides ribonucléiques (ARN) dans la mise en place réussie du processus infectieux de S. aureus sur des modèles animaux de septicémies. Nous venons de démontrer que l’un d’entre eux code et exprime un petit polypeptide doué d’activité agglutinante et antimicrobienne sur des bactéries à gram positif et négatif. Nous souhaitons poursuivre et développer de nouvelles stratégies prophylactiques et thérapeutiques ciblées sur ce micro-organisme.

Mise à jour le Jeudi, 17 Novembre 2011 13:30
 
UBOCHU Brest CNRS Inserm EFS
Ifremer ENIB Telecom Bretagne