Conférence du Docteur Béatrice EYMIN PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 08 Juin 2011 17:05

Docteur Béatrice EYMIN

INSERM U 823

Jeudi16 juin 2011
12h30/14h00

Amphi 1 - Faculté de Médecine, 22 av. Camille Desmoulins - Brest

Dr Béatrice Eymin

Centre de Recherche INSERM U823

Institut Albert Bonniot

Grenoble

Epissage des ARN et cancer du poumon

 

Le cancer du poumon est un problème de santé publique majeur. Les objectifs de notre équipe sont de mieux comprendre les mécanismes moléculaires conduisant au processus de carcinogénèse bronchique afin d’identifier des biomarqueurs à visée pronostique mais aussi développer de nouvelles approches thérapeutiques. L’épissage alternatif des pré-ARNm contrôle l’expression d’environ 90% des gènes et sous-tend la diversité protéique. Il est connu depuis longtemps que des altérations des patrons d’épissage de gènes spécifiques surviennent dans les cellules cancéreuses. Si ces anomalies peuvent être la conséquence de mutations au niveau de sites d’épissage, certaines données suggèrent que la majeure partie de ces anomalies pourrait être liée à des expressions anormales de facteurs protéiques contrôlant l’épissage. Pourtant à ce jour très peu d’études ont analysé le niveau d’expression de ces facteurs dans les tumeurs humaines. Les protéines de la famille SR sont des facteurs d’épissage contrôlant l’épissage constitutif et alternatif des transcrits. Elles possèdent une double spécificité qui contribue à la sélection des sites d’épissage et au recrutement de la machinerie d’épissage, le splicéosome. Ces dernières années, nous avons étudié les fonctions de certaines d’entre elles dans nos modèles cellulaires dérivés de carcinomes bronchiques. Au cours de ce séminaire, je vous présenterai les résultats que nous avons obtenus concernant le rôle de la protéine SR SC35 dans l’apoptose de cellules tumorale bronchiques induite par le cisplatine ainsi que ses fonctions dans le contrôle de l’épissage alternatif du VEGF-A et de la néo-angiogénèse tumorale. Je terminerai par nos travaux démontrant l’existence d’une expression anormale des protéines SR dans les cancers bronchiques non à petites cellules comparativement au tissu pulmonaire normal.

 

Mise à jour le Vendredi, 10 Juin 2011 17:14
 
UBOCHU Brest CNRS Inserm EFS
Ifremer ENIB Telecom Bretagne