Conférence de Jean-Claude Le Mével, MCU-PH PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 04 Avril 2011 16:57
Conférence de Jean-Claude Le Mével, MCU-PH

Les neuropeptides, des poissons à l’homme

LaTIM U650, Laboratoire de Neurophysiologie
Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, Brest

Vendredi 25 mars 2011
12h30/14h00

Amphi 2 - Faculté de Médecine, 22 av. Camille Desmoulins - Brest

Neuropeptides, traitement du signal et système cardio-respiratoire : le modèle truite.

Bien que les premiers vertébrés soient apparus dans les océans il y a plus de 550 millions d’années, la séquence biologiquement active de nombreux peptides et la structure de leur(s)récepteur(s) ont été le plus souvent bien conservées au cours de l’évolution des espèces, des poissons à l’homme. Ces éléments soulignent que les peptides jouent un rôle fondamental dans la régulation de fonctions physiologiques essentielles à la vie. Cependant, ce rôle fonctionnel n’est actuellement que partiellement élucidé, notamment chez l’homme. Les peptides synthétisés dans les cellules endocrines exercent diverses actions hormonales sur des tissus cibles périphériques. Ces mêmes peptides peuvent aussi être synthétisés dans les neurones du cerveau et être impliqués dans la communication intercellulaire neuropeptidergique en exerçant un rôle de neurotransmetteur ou de neuromodulateur. L’étude des effets physiologiques centraux de neuropeptides natifs chez un vertébré primitif comme le poisson, permet de révéler l’action primaire de ces peptides dans des régulations physiologiques vitales. L’exposé présentera l’approche expérimentale et les techniques d’analyse du signal qui permettent de mieux appréhender le rôle fonctionnel de ces neuropeptides dans la régulation du système nerveux autonome chez notre modèle animal, la truite. Cet exposé illustrera également l’action cardio-respiratoire de quelques neuropeptides cérébraux dont l’angiotensine II, les tachykinines, les urotensines I et II, le corticotropin-releasing factor, le pituitary adenylate cyclase-activating polypeptide et le vasoactive intestinal peptide. Enfin, quelques hypothèses seront formulées quant aux effets potentiels de ces neuropeptides chez l’homme.

 
UBOCHU Brest CNRS Inserm EFS
Ifremer ENIB Telecom Bretagne