Conférence Dr Didier GASPARUTTO, UMR-E3 CEA-UJF, INAC, DSM, Grenoble PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Jeudi, 25 Mars 2010 00:00

Ingénierie Chimique et Biochimique des Lésions de l'ADN :   de la conception aux applications

Laboratoire des lésions des Acides Nucléiques
Service de Chimie Inorganique et Biologique
UMR-E3 CEA-UJF, INAC, DSM, Grenoble

Jeudi 25 mars 2010
12 h 30/13 h 45

Amphi 4 - Faculté de Médecine, 22 av. Camille Desmoulins - Brest

 

Résumé :

L'ADN est soumis quotidiennement à l'agression par des agents exogènes ou endogènes (rayonnements ionisant et ultraviolet, espèces réactives de l'oxygène, réactifs chimiques, agents alkylants, xénobiotiques,...). Ces processus conduisent à diverses catégories de lésions via des réactions d'hydrolyse, d'oxydation ou encore d'alkylation, qui peuvent toucher les quatre bases nucléiques ou encore le squelette sucre-phosphate. Ces altérations génétiques, directement liées au processus de mutagenèse, sont également associées au vieillissement et impliquées dans les phénomènes de cancérogenèse et de létalité cellulaire.

Le problème qui se pose aux biochimistes et aux biologistes est de pouvoir évaluer et de comprendre le rôle biologique de chaque type de défaut. Ainsi, l'utilisation d'oligonucléotides, préparés par des approches chimiques ou biochimiques, de séquences parfaitement définies et contenant une lésion déterminée, constitue un outil précieux pour étudier précisément l'implication biologique d'une lésion particulière au niveau moléculaire (mécanisme de formation, stabilité, réparation, réplication, pouvoir mutagène, modification structurale...). Les données biologiques sont obtenues soit in vitro, en étudiant les interactions du dommage ciblé avec les diverses protéines purifiées impliquées dans les processus de réparation et de réplication de l'ADN, soit in vivo après insertion de l'oligonucléotide substrat au sein d'une cellule, à l'aide de vecteurs "navettes" de type plasmides.

Nous présenterons les principales approches synthétiques développées au laboratoire pour la préparation des sondes nucléiques substrats ainsi que les études biochimiques, physico-chimiques et structurales menées, permettant une meilleure compréhension du mode d'action de divers agents génotoxiques issus de processus radiatifs, chimiques ou physiologiques.

 

Mise à jour le Jeudi, 08 Juillet 2010 11:51
 
UBOCHU Brest CNRS Inserm EFS
Ifremer ENIB Telecom Bretagne