Conférence Jean-Louis HERRMANN, PU-PH PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 08 Janvier 2016 14:17
Conférence Jean-Louis HERRMANN, PU-PH

Mycobacterium abscessus : être ou ne pas être une mycobactérie pathogène !

Groupe Hospitalo-Universitaire Paris Ile de France Ouest
Hôpital Raymond Poincaré
Serice de Microbiologie - Garches
UMR 1173 Infection et Inflammation
UFR Médecine - Université de Versailles

Vendredi 15 janvier 2016
12h45/13h45

Amphi 3 - Faculté de Médecine, 22 av. Camille Desmoulins - Brest

Mycobacterium abscessus :

être ou ne pas être une mycobactérie pathogène !

Les mycobactéries à croissance rapide (MCR) sont caractérisées par leur capacité à former des colonies visibles à l’œil nu en moins de 7 jours sur milieu de culture solide. Il s’agit d’un groupe essentiellement composé de mycobactéries saprophytes non pathogènes.

Les seules études publiées sur les interactions entre l’hôte et les MCRs (le plus souvent Mycobacterium smegmatis) ont montré que ces mycobactéries étaient éliminées très facilement et très rapidement car elles n’avaient pas encore su s’adapter à l’hôte et développer des stratégies pour échapper à la réponse immunitaire.

M. abscessus est par différents aspects cliniques mais aussi expérimentaux une MCR pas comme les autres. Principal pathogène pulmonaire au sein des MCR, responsable d’infections cutanées et des tissus mous nosocomiales suite à l’utilisation de matériels contaminés, susceptibilité particulière des patients atteints de mucoviscidose ; responsable de formes sévères liées à une hyper-réponse proinflammatoire, douée de persistance ; toutes ces observations sont en faveur d’une pathogénicité particulière de M. abscessus comparativement aux autres MCRs. A l’aide de résultats expérimentaux obtenus in vivo et ex vivo, nous montrerons que M. abscessus dispose d’un arsenal lui permettant de se comporter comme une mycobactérie pathogène de l’homme et de l’animal

 
UBOCHU Brest CNRS Inserm EFS
Ifremer ENIB Telecom Bretagne