Conférence Philippe SOUDANT, DR CNRS PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 15 Octobre 2014 17:05
Conférence Philippe SOUDANT, DR CNRS

Les plasmalogènes, des molécules clés dans les fonctions membranaires et cellulaires : une introduction aux capacités analytiques de la plateforme LIPIDOCEAN

Laboratoire des Sciences de l'Environnement Marin
LEMAR UMR 6539
Institut Européen de la Mer
Université de Bretagne Occidentale

Vendredi 24 octobre 2014
12h45/13h45

Amphi 2 - Faculté de Médecine, 22 av. Camille Desmoulins - Brest

Les plasmalogènes, des molécules clés dans les fonctions

membranaires et cellulaires :

une introduction aux capacités analytiques de la plateforme LIPIDOCEAN

Fabienne LE GRAND1, Edouard KRAFFE2, and Philippe SOUDANT3

1 Coordinatrice recherche et développement de la plateforme LIPIDOCEAN

2 Responsable à l'international de la plateforme LIPIDOCEAN

3 Responsable scientifique de la plateforme LIPIDOCEAN

 

Mots-clés: plasmalogènes, mollusques marins, cellules immunitaires, leucémie-like, plate-forme analytique

 

Les glycérophospholipides (GPL), constituants principaux des membranes cellulaires, présentent une très forte diversité structurale, dont les raisons physiologiques restent encore méconnues. Parmi eux, les plasmalogènes qui sont caractérisés par la présence d’une liaison vinyl-éther en sn-1 au lieu d’une liaison ester. Les plasmalogènes sont trouvés en forte proportion dans certains organes cruciaux chez les mammifères (yeux, cœur, cerveau). Ils sont encore plus concentrés chez les mollusques marins où ils peuvent représenter 50% des GPL totaux dans les branchies ou les cellules immunitaires. Le rôle de ces plasmalogènes est encore peu connu, que ce soit chez les mollusques marins ou chez les mammifères. Cependant, ils pourraient être impliqués dans certains cancers, la maladie d’Alzheimer ou le vieillissement. Des études récentes ont également mis en évidence le rôle potentiel des plasmalogènes dans des fonctions membranaires clés chez les bivalves marins. Il a notamment été mis en évidence, chez deux espèces de bivalves marins, un lien entre la composition en plasmalogènes de leurs cellules immunitaires et le développement d’une maladie « leukemia-like », la néoplasie disséminée. Cela a pu être réalisé grâce aux équipements et à l’expertise de la plate-forme LIPIDOCEAN de l’IUEM.

 
UBOCHU Brest CNRS Inserm EFS
Ifremer ENIB Telecom Bretagne